Eduquer un enfant

Comment faire pour que votre enfant range enfin sa chambre ?

Comment s’y prendre ?: utilisez un peu de douceur !

Isabelle Filliozat, célèbre psychothérapeute, explique qu’il ne faut pas s’étonner de la mauvaise volonté de nos enfants, ou de leur refus de ranger leur chambre si nous nous adressons à eux en criant. Vous accepteriez,vous, qu’on vous crie dessus pour ranger votre chambre, votre bureau, votre voiture ? Car avouez, même adulte, parfois nous ne rangeons pas.

Alors, si vous faites partie des ces parents qui :

– crient,

– ordonnent

ne vous étonnez pas ensuite que les enfants ne suivent pas ces ordres ! L’enfant, comme vous adulte, a besoin ( surtout à l’adolescence) d’être respecté. Donc toute recherche de rapport de force risque de se transformer en conflit.

Pensez-y : son cerveau reptilien veille ! Sachez l’amadouer.

 N’allez pas plus vite que la musique !

 Avant 3 ans, ranger n’est pas utile !

Votre enfant n’a pas conscience de la nécessité de ranger et apprécie de vivre dans un certain désordre. Cela lui donne l’impression d’être maître de ses jouets et de son environnement et il n’aime pas du tout voir disparaître ses peluches dans un coffre ou dans un placard.
C’est aussi un âge où l’enfant aime aller vers les autres : je parie que votre enfant joue plus souvent à côté de vous dans la salle à manger que dans sa chambre ?

Avant 3 ans, votre enfant est donc trop jeune pour ranger efficacement. Par contre, il adore imiter : il sera fier de faire comme vous ! Le rangement, c’est encore un jeu pour lui ! Donnez lui progressivement le gout de l’ordre par le jeu.

 A partir de 3 ans, le rangement doit être un  jeu

Donnez lui progressivement le gout de l’ordre par le jeu.

– Questionnez-le : « Où est-ce que je mets les coloriages ? Dans le réfrigérateur ? »Ce à quoi votre enfant vous répondra : « Naaaaannnn » et vous indiquera l’endroit où les poser.

– Vous pouvez aussi jouer à qui range le plus vite …etc.

– Pensez aux rituels auxquels les enfants sont si sensibles  : faire du rangement un rituel à respecter tous les soirs ?

Guidez-le !

Le simple ‘’va ranger ta chambre ‘’ est beaucoup trop flou pour l’enfant de 3/ 4 ans. Il a besoin de directives et de consignes précises. Confiez-leur des tâches :

– Range d’abord tous les livres dans la bibliothèque,

– Mets les feutres dans ton pot,

ou lui demander quelle tâche il vaut faire.

– Afin de triez facilement les jouets , achetez des grosses caisses en plastique aux couleurs vives; étiquetez-les avec des images sympas ( voiture, peluche, feuilles…). Le mobilier doit être simple et à la hauteur de votre enfant et surtout sans danger.

A partir de 6 ans, c’est le moment de prendre de bonnes habitudes.

Vous pouvez commencer à lui apprendre à ranger ses affaires : son esprit se structure et il est maintenant capable de comprendre qu’il ne s’agit pas simplement d’une corvée.

Montrez-lui l’intérêt de ranger sa chambre  !

– pas pour vous faire plaisir,

– pas parce que vous lui demandez,

mais

– pour retrouver ses affaires plus facilement

– pour recevoir ses amis dans une chambre dans laquelle il y a la place de jouer.

Maintenant, si pour vous, rangez n’est pas important, sachez qu’à cet âge là, apprendre à ranger l’aidera dans sa maturation : ranger son cartable , son casier d’école, ses affaires de sport…

 L’entrée au CP est le moment idéal pour le responsabiliser dans ce domaine.

 Puis, en grandissant, élargissez son cercle d’action à ses vêtements, ses chaussures, ses affaires de toilettes : allez-y aussi progressivement.Attendez qu’une action soit bien ancrée avant d’en aborder une deuxième !

Pensez-y !

– Aidez-le au départ puis prenez le temps d’admirer le travail effectué : félicitez-le de ses efforts, de ses progrès dans le rangement de ses affaires.

– Dites-lui ô combien cela vous fait plaisir, vous rend service…

– En se sentant valorisé, votre enfant n’aura qu’une envie de recommencer.

  A l’adolescence, préparez-vous à relever des défis ! .

Les choses se compliquent. D’abord, parce que :

– Leur mal de vivre et le désordre qui règne dans leur tête se reflètent souvent dans leur chambre.

– leur chambre c’est leur intimité !

– Vous n’êtes plus la bienvenue dans leur chambre : peut-être laisse t’il le désordre afin de vous dissuader d’y entrer ?

– Ensuite, parce que l’adolescence est l’âge de la contre dépendance : votre ado prend ses distances par rapport aux règles familiales et revendique son autonomie. C’est une phase importante à respecter. Ne vous acharnez donc pas etn’exigez pas trop de lui. Plus vous le ferez plus il risque d’accentuer le désordre.

Comprenez mais n’acceptez pas tout !

– Faites-lui comprendre que son désordre ne doit pas dépasser les portes de sa chambre.

– Même si son désordre vous met hors de vous, ne rangez pas à sa place. Faites-le plutôt à 2 si cela lui convient.

– Trouvez ensemble une entente pour à la fois répondre à ses besoins d’ado et aussi à vos besoins : on parlera de stratégie de résolution de problème !

 

Quand chacun campe sur ses positions : aucune issue sereine !

 Coaching en 10 points !

1) Soyez un exemple  : fais ce que je dis et non ce que je fais ? Ce qui s’appelle être en cohérence !

2) Ranger, vous aimez vous ? Alors pourquoi vos enfants aimeraient ? Quand on n’aime pas, on rechigne et parfois on met du temps pour le faire, on repousse… pas vous ? Soyez donc compréhensif mais pas laxiste.

3) Votre sens de l’ordre n’est pas le même que celui de votre enfant. Donnez lui donc des consignes
claires et précises !

4) Chaque enfant a sa façon d’agencer son univers : comprenez-le et respectez sa logique, même si elle ne correspond pas à la votre.

5) Ne craquez pas : n’abandonnez pas, ne faites surtout pas à sa place. Soyez son guide : accompagnez-le !.

6) Pour commencer, apprenez-lui quelques rituels simples comme toujours poser son cartable ou son manteau au même endroit.

7) Apprenez-lui à procéder méthodiquement : les peluches dans une boîte, les Légos dans une autre…

8) Laissez-lui le temps de se mettre à l’action surtout si il doit quitter une activité plaisante : dans 5 ‘ ou  quand l’aiguille  sera là ( pour les plus petits), tu te mets à ranger. (ou utiliser un sablier, minuteur).

9)  Pensez aux rituels qui structurent l’esprit de votre enfant : chaque soir, 10’ avant d’aller manger, on va ranger la chambre ! Cela permet aussi d’aller s’endormir dans un endroit accueillant et aéré. Faut que cela devienne une habitude, comme se laver les dents !

10) Il y a la façon de le dire : l’ordre, la menace, le chantage ou avec davantage de bienveillance !

Préférez-vous :

– Range ta chambre ! Dans 10’ je monte voir !

– Qu’est-ce que cette porcherie ! Range ta chambre, je ne veux plus rien voir qui traine.

– Cette chambre est bien encombrée : il va
falloir faire de la place pour tes amis qui vont venir jouer cet après–midi.

 Vous désirez plus de conseils pour avoir une vie de famille plus épanouie ?

– Inscrivez-vous à ma newsletter en haut à droite.

– Venez participer à mes ateliers collectifs : à chaque atelier, son thème.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Partagez