Apprendre aux enfants la sécurité à bicyclette

September 30, 2022 Off By BANJAMIN LEROI

Apprendre aux enfants la sécurité à bicyclette

Votre enfant fait de la bicyclette – c’est formidable ! Faire du vélo est amusant, c’est un bon exercice et cela peut donner à votre enfant un sentiment d’indépendance. Mais un vélo est un véhicule, pas un jouet.

Vous et votre enfant devez donc savoir comment rouler en toute sécurité. Voici trois choses importantes que vous pouvez faire pour assurer la sécurité de votre enfant : L’enfant sur le vélo utilise des éléments de sécurité tels que le casque, les vêtements réfléchissants et les réflecteurs. Les pieds de l’enfant touchent le sol.

Faites porter un casque à votre enfant chaque fois qu’il fait du vélo – sans exception.

Apprenez à votre enfant le code de la route pour qu’il soit en sécurité dans la rue.

Veillez à ce que le vélo de votre enfant soit en bon état de marche.

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur la sécurité à vélo et les enfants.

Conseils pour la sécurité à vélo

Suivez ces conseils pour rouler en toute sécurité à vélo :

Assurez-vous que votre enfant dispose de l’équipement adéquat :

Faites porter un casque à votre enfant chaque fois qu’il fait du vélo (voir l’encadré ci-dessous).

Assurez-vous que le vélo est de la bonne taille pour l’enfant. Un vélo trop grand augmente le risque de blessures :

Les pieds de l’enfant doivent atteindre le sol lorsqu’il est assis.

Le vélo doit être adapté à l’âge de l’enfant. L’enfant ne doit pas “grandir dans le vélo”.

Assurez-vous que le type de vélo correspond aux capacités de votre enfant. Par exemple, les vitesses et les changements de vitesse peuvent être déroutants pour un jeune enfant. Commencez par un vélo à une vitesse, puis passez à une vitesse supérieure.

Gardez le vélo en bon état. Inspectez-le souvent. Vérifiez notamment les freins, la pression des pneus et le serrage de la chaîne.

Veillez à ce que votre enfant soit bien visible :

Habillez votre enfant avec des vêtements de couleur vive ou réfléchissants.

N’autorisez pas votre enfant à rouler lorsqu’il fait nuit. Et si votre enfant doit rouler à l’aube ou au crépuscule, assurez-vous qu’il utilise des réflecteurs et des lumières.

Apprenez à votre enfant à maîtriser son vélo en toute sécurité :

Les deux mains doivent rester sur le guidon du vélo.

Les livres et autres objets doivent être transportés dans un sac à dos ou un panier fixé au vélo.

Une seule personne doit faire du vélo à la fois, sans exception.

Veillez à ce que votre enfant ne porte jamais d’écouteurs lorsqu’il fait du vélo :

Votre enfant doit être capable d’entendre la circulation en sens inverse.

Si l’équipement tombe des oreilles de votre enfant, il pourrait s’emmêler dans les roues du vélo et provoquer un accident.

Veillez à ce que votre enfant porte les bons vêtements :

Votre enfant doit porter des chaussures solides et fermées. Pas de tongs ni de pieds nus.

Les vêtements amples sont à éviter. Ils pourraient se prendre dans les rayons des pneus.

Pour commencer

Assurez-vous que le vélo et le casque de votre enfant sont de la bonne taille. Il doit être capable d’enjamber le vélo avec les deux pieds au sol ; un vélo trop grand ou trop petit présente un risque pour la sécurité. Le premier vélo de votre enfant doit au moins être équipé d’une sonnette et de réflecteurs.

Pour les jeunes enfants, fixez les règles suivantes :

Interdiction de jouer sur la route.
Ne pas rouler dans les rues fréquentées.
Ne pas rouler la nuit.
S’arrêter à tous les panneaux d’arrêt.
Roulez à droite de la circulation.

Règles de la route

Apprendre la sécurité dès le plus jeune âge peut contribuer à assurer la sécurité des cyclistes tout au long de leur vie. Avant que votre enfant ne commence à faire du vélo, assurez-vous de lui enseigner les règles de conduite, notamment :

Les cyclistes doivent savoir comment utiliser les signaux manuels. Ils permettent aux automobilistes de savoir ce qu’un cycliste a l’intention de faire. Les signaux manuels comprennent :

Tourner à gauche : Bras gauche tendu vers l’extérieur.

Tourner à droite : Bras gauche plié au niveau du coude, ou bras droit tendu.

S’arrêter : Bras gauche replié au niveau du coude

En règle générale, les enfants de moins de 10 ans doivent rouler sur le trottoir, et non sur la route (même dans la bande cyclable). Jugez par vous-même si votre enfant est prêt à rouler sur la route. Assurez-vous qu’il peut démontrer qu’il possède les compétences et les connaissances nécessaires pour assurer sa sécurité.

Avant de s’engager dans la rue à une intersection, un cycliste doit toujours.. :

S’arrêter, regarder à gauche, à droite et à nouveau à gauche.

Regarder en arrière et céder le passage à toute circulation venant de l’arrière.

Les cyclistes doivent toujours faire attention aux voitures qui sortent des allées, des places de stationnement et des parkings.

Les vélos doivent toujours être conduits dans le sens de la circulation, jamais à contre-sens. Ils doivent également rouler sur le côté droit de la route.

Les cyclistes doivent comprendre et respecter les panneaux de signalisation, les feux de circulation et les signaux de passage à niveau.

Les jeunes enfants doivent toujours traverser les intersections avec leur vélo.

Un cycliste doit toujours supposer qu’un conducteur ne le voit pas, à moins qu’il ne le regarde dans les yeux.

Aidez votre enfant à apprendre

Suggestions de ce que vous pouvez apprendre à vos enfants sur la conduite d’un vélo :

Donnez l’exemple d’un bon comportement. Par exemple, lorsque vous faites du vélo, assurez-vous de vous arrêter complètement à tous les panneaux d’arrêt. Vous apprendrez ainsi à votre enfant qu’il n’est pas acceptable de ” rouler ” à travers les panneaux d’arrêt.

Demandez aux frères et sœurs plus âgés de servir de modèles aux plus jeunes. Ces conseils “d’égal à égal” peuvent être utiles.

Soyez ferme. Faites comprendre à votre enfant qu’il doit respecter les règles, sinon il ne fera pas de vélo.

Certains enfants, en particulier les préadolescents (enfants âgés de 10 à 12 ans), pensent qu’il n’est pas ” cool ” de porter un casque. Faites-leur savoir qu’ils ne peuvent pas faire du vélo sans porter un casque.

Recherchez les cours locaux d’éducation cycliste qui enseignent aux enfants les bonnes techniques de conduite et de circulation.

Casques de vélo

Les lésions cérébrales permanentes sont l’un des principaux risques liés aux accidents de vélo. Le port correct d’un casque réduit considérablement les risques de lésion cérébrale pour votre enfant. Assurez-vous de faire ce qui suit :

Faites porter un casque à votre enfant dès son plus jeune âge. Introduisez le casque lorsque votre enfant commence à faire du vélo.

Dangers courants

La majorité des blessures à vélo n’impliquent pas de véhicules à moteur. La plupart sont des chutes, des collisions avec des objets fixes et des collisions avec d’autres vélos ou des piétons, qui résultent d’une perte de contrôle du cycliste, et la plupart se produisent à moins de cinq pâtés de maisons de chez soi, dans un environnement familier.

Mais les incidents les plus graves impliquent des véhicules à moteur.

Voici quelques-unes des causes les plus courantes de blessures à vélo :
Sortie de l’allée

Un jeune sort de l’allée et se fait renverser par une voiture. Ces incidents concernent très souvent de jeunes enfants : l’âge médian est inférieur à 10 ans.

Votre allée présente-t-elle des obstructions à la vue des automobilistes qui passent, comme des buissons ou des arbres ? Si c’est le cas, taillez-les. Plus important encore, enseignez à votre enfant la sécurité dans l’allée. Sortez dans l’allée et demandez-lui de pratiquer les étapes suivantes :

S’arrêter avant de s’engager dans la rue.
Regardez à gauche, puis à droite pour voir s’il y a de la circulation.
S’il n’y a pas de circulation, avancez sur la chaussée.
Franchir le panneau d’arrêt

Emmenez votre enfant devant un panneau d’arrêt et expliquez-lui ce qu’il signifie, en insistant sur les points suivants :

S’arrêter à tous les panneaux d’arrêt, peu importe ce qui se passe.
Vérifier la circulation dans les deux sens.
Attendre que la circulation transversale soit dégagée.
Avancer quand c’est sûr.
Et surtout, mettez en pratique ce que vous prêchez !

Tourner sans prévenir

Apprenez à vos enfants à traverser les rues fréquentées à vélo, du moins jusqu’à ce qu’ils aient reçu une formation avancée et soient assez âgés pour comprendre la circulation. En attendant, pour les rues résidentielles, vous pouvez leur apprendre à toujours balayer du regard et à signaler avant de tourner à gauche.

Allez sur un terrain de jeu pour vous entraîner à rouler le long d’une ligne de peinture droite tout en regardant derrière vous. Tenez-vous à côté de l’enfant et levez deux doigts de votre main après son passage. Appelez-le par son nom. Après 10 ou 15 minutes d’entraînement, un enfant de 10 ans devrait être capable de regarder derrière lui et d’identifier le nombre de doigts que vous levez, sans faire d’embardée.

Après la tombée de la nuit

La plupart des accidents dans lesquels une voiture arrivant par l’arrière heurte un vélo lors d’un dépassement ont lieu la nuit. Ces accidents de dépassement peuvent être graves. La plupart d’entre eux impliquent toutefois des cyclistes plus âgés ; l’âge médian est d’environ 20 ans.

Excluez la conduite de nuit pour votre jeune. Elle exige des compétences et un équipement particuliers. Peu d’enfants ont les deux. Faites comprendre à votre enfant que, s’il se fait surprendre à vélo après la tombée de la nuit, la seule chose à faire est de vous appeler pour qu’on le ramène chez lui.

Suivre le leader

De nombreuses collisions entre voitures et vélos se produisent lorsque les enfants se suivent. Le premier peut brûler un panneau d’arrêt et passer. Le second peut se faire renverser. Ce comportement de pensée de groupe est difficile à contrer.

Apprenez à votre enfant à toujours évaluer lui-même la situation de la circulation. Lorsqu’un groupe se déplace, chaque cycliste doit s’arrêter aux panneaux d’arrêt. Chacun doit regarder vers l’arrière avant de tourner à gauche.

Blessures à la tête

Moins de 20 % des blessures à vélo signalées concernent des collisions avec des voitures. La plupart surviennent lors de chutes, ou à la suite d’une perte de contrôle du cycliste. Une mauvaise chute peut résulter d’un dérapage, de l’accrochage d’une roue dans une fissure ou même d’un lacet de chaussure pris dans la chaîne.

Lors d’un dérapage, le front frappe généralement le sol en premier. Les traumatismes crâniens sont à l’origine de la plupart des décès liés à la bicyclette et peuvent entraîner des blessures graves telles que des lésions cérébrales. Jusqu’à 88 % des blessures graves à la tête pourraient être évitées par le port d’un casque. Il est essentiel que votre enfant porte un casque de vélo bien ajusté et certifié par CSA International.

Lorsque vous choisissez un casque, votre enfant doit essayer plusieurs casques avec soin. Placez le casque au niveau du front de votre enfant et ajustez la mentonnière pour qu’elle soit bien ajustée et confortable. Il doit protéger le front sans glisser vers l’avant ou l’arrière et ne doit pas bouger à moins que le cuir chevelu ne bouge. Un vendeur qualifié vous aidera à vous assurer que l’ajustement est correct.

Insistez pour que votre enfant porte toujours un casque lorsqu’il roule. (Il va sans dire que les parents doivent donner l’exemple en portant toujours le leur lorsqu’ils font du vélo). N’oubliez pas qu’un casque ne fonctionne que si vous le portez !

N’oubliez jamais que l’exemple est le meilleur professeur.

Prenez l’habitude de porter un casque.
Arrête-toi toujours aux panneaux d’arrêt.
Mettez en pratique ce que vous enseignez.