Loading...

Freelance : 6 conseils pour relancer votre activité pendant la crise sanitaire

Partagez ce site

Freelance : 6 conseils pour relancer votre activité pendant la crise sanitaire

Avec la crise sanitaire du COVID-19, l’activité des freelances a fortement été impactée. Certains ont été obligés d’arrêter de travailler suite à la suspension ou à l’annulation de leur mission, d’autres ont dû modifier leur manière de travailler pour s’adapter aux contraintes de leurs clients.

De nombreux freelances ont dû non seulement faire face à la baisse de leur activité mais également au stress et à l’anxiété nés de l’incertitude provoquée par cette crise sans précédent.

Voici nos conseils pour vous aider à vous recentrer, rebondir et relancer votre activité.

Conseil n°1 : Restez positif !

Depuis la levée des mesures de confinement en France et à l’étranger, les signaux semblent encourageants pour l’activité des freelances.

« Jusqu’à présent et en dépit du confinement, la plupart des consultants qui avaient des missions avant la crise sanitaire ont réussi à maintenir leur activité », constate Hélène Diep, dirigeante d’une société de portage salarial. « En particulier dans l’informatique ou les ressources humaines, ces consultants ont, dans la majorité des cas, pu poursuivre leur mission en télétravail. Nous avons compté jusqu’à 15% des missions qui ont été suspendues ou reportées. Toutefois, avec le déconfinement, la quasi-totalité de l’activité a pu redémarrer. Les entreprises clientes émettent à nouveau des appels d’offres, les entretiens avec les candidats reprennent et les freelances nous sollicitent pour des missions qui doivent débuter en juin ».

A noter que paradoxalement, la période actuelle pourrait créer de nouvelles opportunités pour les travailleurs freelances. En effet, la plupart des entreprises ayant gelé leurs recrutements, celles-ci ont actuellement tendance à privilégier le recours à des prestataires externes.

Restez donc positif et gardez à l’esprit que les entreprises auront besoin de vos compétences dans les semaines et mois à venir. Cette attitude vous permettra de gérer votre stress et de vous recentrer sur vos objectifs.

Conseil n°2 : Profitez de cette période pour vous former

Les freelances ont généralement tendance à mettre de côté la nécessité de se former par manque de temps ou d’envie. Profitez alors de cette période pour suivre des formations en ligne, des webinars ou vous auto-former grâce aux différents contenus disponibles sur internet.

Certaines formations peuvent être financées au titre de la formation professionnelle continue. En tant que freelance, vous cotisez et c’est l’occasion d’utiliser ce budget pour mettre à jour vos connaissances ou acquérir de nouvelles compétences. Vous pourrez ainsi être « up-to-date » vis-à-vis de vos clients et élargir votre offre de services.

Conseil n°3 : Faites la promotion de votre activité

Profitez de cette période pour faire tout ce dont vous n’aviez pas le temps de faire habituellement : refaire votre site internet, créer du contenu, mettre à jour votre portfolio, votre CV, etc.

Avec le télétravail, les clients sont souvent plus réceptifs sur internet. Communiquez sur les réseaux sociaux, rendez-vous visible en publiant des articles qui parlent de vous et de vos projets. Partagez par exemple les dernières créations que vous avez réalisées pendant la période de confinement, cela peut susciter de l’intérêt.

Contactez vos prospects en valorisant les expériences qui ont démontré votre esprit d’initiative, votre autonomie et votre réactivité. Ce sont des qualités particulièrement appréciées par les clients dans un contexte où ils doivent repenser leur organisation.

Conseil n°4 : Prenez le temps de soigner votre relation client

Il est important d’avoir une posture empathique avec vos clients : échangez avec eux, voyez quel a été l’impact de la crise sur leur business et sur leur organisation. Soyez bienveillant. De nombreuses entreprises ont été impactées et la reprise d’activité va s’avérer complexe.

Faites savoir que vous êtes disponible et que vous vous êtes organisé pour pouvoir répondre à leurs besoins (nouveaux outils, nouvelles méthodes). Démontrez que vous êtes agile et que vous pouvez vous adapter à la situation. Il faut les rassurer et pour cela il est primordial de communiquer !

Conseil n°5 : Adaptez votre offre

Toutes crises détruisent des emplois et en créent d’autres. De nouveaux besoins et de nouvelles idées vont émerger. Soyez agile et adaptez votre offre de services aux attentes de votre marché.

Prenons l’exemple d’un formateur qui réalise des formations en présentiel. Avec le confinement, vous avez dû apprendre à donner des cours à distance et à vous doter d’outils de communication. Appuyez-vous sur ces nouvelles compétences pour proposer de nouvelles prestations à vos clients.

Conseil n°6 : Sécurisez votre statut de freelance

Le gouvernement a pris des mesures exceptionnelles pour soutenir les micro-entrepreneurs, les entrepreneurs individuels, les petites entreprises et les professions libérales. L’une des mesures phares pour soutenir les travailleurs indépendants a été la mise en place d’une aide spécifique de 1 500 € pour tous ceux qui ont perdu au moins 50% de leur chiffre d’affaires par rapport à la même période en 2019.

Cette aide est évidemment la bienvenue dans ce contexte mais elle reste pour beaucoup insuffisante. C’est peut-être le moment d’envisager un statut plus sécurisé pour votre activité comme le portage salarial. En portage salarial, vous restez indépendant tout en bénéficiant du statut de salarié. De nombreuses sociétés de portage ont ainsi pu accompagner des freelances avec la mise en place de l’arrêt de travail pour garde d’enfants ou la mise en œuvre du chômage partiel. Si vous cette solution vous intéresse, vous pouvez réaliser une simulation de salaire en ligne.


Partagez ce site

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Aujourd'hui le monde - Conseils et Avis des experts